dimanche 30 septembre 2012

Bois & colombages -2-

Toujours dans la petite ville d'AUBIGNY SUR NERE (Cher), appelée également Cité des Stuarts :















vendredi 28 septembre 2012

jeudi 27 septembre 2012

mercredi 26 septembre 2012

La forêt de mon enfance

Certains d'entre vous avaient bien deviné où se trouvait la forêt de mon enfance. Il s'agit effectivement de la forêt de Fontainebleau. J'y ai passé, petite, de longs moments, à jouer, découvrir, observer... Vu l'étendue de cette forêt (25 000 hectares), vous vous doutez bien que même si j'en connais de nombreux recoins, je ne la connais pas toute.


 Ce fut un véritable plaisir pour moi d'y emmener Nounours...

 En fait, vous vous doutez bien qu'hormis la balade buccolique que nous avons pu faire, nous allions y chercher quelque chose. Toujours trop chaud pour les champignons, alors quoi ??? hein... à votre avis.

J'avais visité sur le net quelques sites qui parlaient de "traces" sur les rochers. La forêt de Fontainebleau en effet, est très fournie en rochers. Nos ancêtres ne la pénétraient que très rarement en raison de la présence de nombreux animaux sauvages, mais il fallait bien qu'ils chassent aussi. Certainement alors, quand le besoin se faisait ressentir ils se mettaient à l'abri sous les rochers... et là, en attendant, il fallait bien qu'ils s'occupent.

La plupart des gravures rupestres se trouvent sur des dalles de fond ou de couverture de petites grottes plates. C'est dans le massif de la Commanderie (près de Villiers sous Grez) que nous en avons trouvé.

d'un premier abord, ce tas de "cailloux semble tout à fait ordinaire ....

mais après un peu de nettoyage il nous a révélé ceci :











 Certains dessins sont fait par martelage, d'autres par gravage avec des pierres dures. Je sais ce que vous allez me dire.. nos ancêtre de la préhistoire ne connaissaient pas les chiffres ??? Bien sûr que non... les grottes ont été visitées maintes et maintes fois, et chacun, à son époque, aura voulu y laisser sa trace.. c'est dommage, mais ainsi....

Pendant que nous étions affairés à nettoyer la dalle et repérer tous les signes possibles, je me suis aperçue que nous étions observés.... en me retournant, j'ai aperçu à une distance d'à peine 5 mètres de nous, un grand cerf perché sur un petit monticule. Nos regards se sont croisés (quel bonheur), et même si j'ai fait dans la douceur et le ralenti pour essayer d'attraper mon APN, il s'en est allé en grands bonds se cacher dans d'autres fourrés.

En considérant que la population de grands cerfs est de 0.76 pour 100 hectares, j'ai eu une sacrée chance.

Nous poursuivrons notre chasse (aux cailloux) dans le massif, et Nounours en dénichera d'autres, à force de persévérance. Pas un rocher, pas une marque sur notre chemin ne devront lui échapper.






parfois, une marque, une petite excavation nous laisse songeur... là on ne sait pas si c'est volontaire ou si c'est un travail de la nature

 Sur le chemin du retour, nous rencontrerons un jeune chevreuil, qui de loin, a bien voulu se laisser photographier










mardi 25 septembre 2012

Herbes folles

quelque part en Irlande
Ce qu'il y a de plus beau dans les cimetières, ce sont les mauvaises herbes (Francis Picabia)
Dans le Burren - Irlande
Cette sortie de sourire que sont parfois aussi les fleurs au milieu des herbes graves (Philippe Jaccottet)
Glencar Lake, comté de Leitrim, Ireland
Plage du Vougot - Finistère
Aussi longtemps qu'il existe un endroit où il y a de l'air, du soleil et de l'herbe, on doit avoir regret de ne point y être (Boris Vian)

Pour la communauté ENTRE OMBRE ET LUMIERE, gérée par HAUTECLAIRE....